Warning: Use of undefined constant wp_cumulus_widget - assumed 'wp_cumulus_widget' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/29/d365982308/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/wp-cumulus/wp-cumulus.php on line 375
Olympe, walkthrough (3/5) : Story-board | Ewillane

Ewillane

Jouez la carte de l'imagination !

Olympe, walkthrough (3/5) : Story-board

Le thème de ce Story-board est le licenciement. Chaque case est composée d’une illustration, d’une description qui a permis l’illustration et de la phase dialoguée ou description du jeu correspondant.

 

Cinématique

 

On voit Poséidon lancer un tremblement de terre rageur et partir de manière furibonde d’Athènes.

Athéna a remporté la victoire contre Poséidon pour la possession d’Athènes. Celui-ci est furieux.

 

 

 

 

 

On voit Poséidon dessiner les plans de son futur temple.

Poséidon décide alors de se faire construire un temple à Sounion, pour contrer sa rivale.

 

 

 

 

 

On voit un dessin sommaire de la statue de Poséidon.

Il s’imagine déjà trônant dans son temple devant une statue gigantesque le représentant.

 

 

 

 

 

On voit Poséidon donner ses ordres à un mortel.

Poséidon a trouvé son artiste et celui qui réalisera son temple : Xanthos est un sculpteur de renom. Il lui confie 3 tâches.

 

 

 

Première mission

 

Xanthos déroule le parchemin qui contient ses tâches de manière à ne voir que la première.

« Tu dois construire un temple à ma mesure ! Voici les plans »

 

 

 

 

 

On voit Xanthos et Poséidon discuter.

Xanthos explique à Poséidon qu’il n’est pas bâtisseur de formation et qu’il va lui être difficile de réaliser cette mission. Poséidon lui promet une formation.

 

 

 

 

Le temps passe, Xanthos attend toujours sa formation.

Xanthos ne reçoit jamais la formation promise par Poséidon. Il commence malgré tout à construire le temple, sous les ordres de ce dernier.

 

 

 

 

Le fond de l’écran est un dessin en filigrane du temple de Poséidon avec des lignes particulières désignant l’emplacement des pièces de construction.

Le premier jeu est une sorte de Tetris antique : à l’aide des pièces qui tombent, le joueur doit reconstituer le temple de Poséidon. Les pièces pourront être par exemple : un morceau de colonne, une pierre de mur, un chapiteau corinthien, un fronton…

 

 

Si Xanthos réussit sa mission

 

Poséidon arrive et parle à Xanthos.

Poséidon reproche à Xanthos le retard que le chantier a pris et le licencie pour insuffisance professionnelle.

 

 

 

 

 

Thémis arrive et annonce le texte de loi qui empêche Poséidon de prendre cette mesure de licenciement.

Thémis explique à Poséidon en quoi il a tort :

Thémis : Poséidon ! Quel Dieu es-tu donc pour commettre une telle injustice ? Tu as une obligation d’adaptation de tes employés à leur poste de travail, soit l’apprentissage des compétences et des qualifications générales requises par la fonction, puis dans un second temps l’apprentissage des actes nécessaires à la tenue du poste. Pensais-tu pouvoir te soustraire à ma juste législation ? Ce mortel est protégé par cette obligation. Tu ne peux le licencier pour insuffisance professionnelle que si tu as satisfait ton obligation de formation, ce que tu n’as pas fait : Xanthos a attendu en vain que tu lui offres cette formation.

Poséidon : Mmmh, tout ça parce que je ne lui ai pas fait faire une toute petite formation de rien du tout… Je ne vois pas ce que 4h de formation changent…

Thémis : Mais justement parce que tu n’es pas censé lui faire une « formation de rien du tout ». Xanthos doit avoir une formation adéquate avec un temps de formation suffisant afin qu’il puisse avoir le temps de se familiariser avec son nouveau matériel et ses nouvelles fonctions. Tant que tu n’as pas rempli toutes ces conditions, tu n’as pas le droit d’invoquer l’insuffisance professionnelle comme motif de licenciement. Je te le dis, non ! Ou je te transforme en esturgeon grillé grâce à la foudre que mon ex-mari m’a prêtée. Tu n’as pas donné à Xanthos tous les moyens de faire ses preuves en temps et en formation.

Poséidon : * Grommelle* C’est un incompétent et tu me demandes de le garder.

Thémis : Tu ne peux pas lui reprocher un défaut de performance, de résultats ou d’insuffisance professionnelle, Poséidon, puisque tu n’as pas pris la peine de le former. Tu savais qu’il était sculpteur et tu lui as demandé autre chose en connaissance de cause. Tu es en tort. Reprends Xanthos dans ton équipe et je t’épargnerai la rôtissoire.

Poséidon doit alors réintégrer Xanthos à son équipe.

 

Si Xanthos échoue

 

On voit Xanthos blessé.

La raison pour laquelle Xanthos a échoué dans sa mission est qu’il a été victime d’un accident du travail au cours du chantier et qu’il doit être arrêté un certain temps.

  

 

 

 

Poséidon arrive et parle à Xanthos.

Poséidon reproche à Xanthos son accident et désire le licencier pour réembaucher quelqu’un d’autre.

  

 

 

 

 

Thémis intervient dans la discussion.

Thémis : Qu’entends-je, Poséidon ? Tu veux renvoyer Xanthos pendant son arrêt de travail ? Lorsque j’ai entendu ça, je suis venue aussi vite que possible.

Poséidon : Je vois ça ; d’ailleurs faudra que tu m’expliques en quoi monter des oeufs en neige est en rapport avec ta fonction…

Thémis : Ah ça ? C’est un gâteau que je prépare pour la convention des scribes greffiers accroupis. Mais ne change pas de sujet. Tu n’as pas le droit de rompre le contrat de travail d’un de tes employés, victime d’un accident de travail, pendant sa période de suspension. Les seules exceptions sont en cas de fautes graves ou d’impossibilité de maintenir le contrat. Tu savais qu’il était victime d’un accident de travail donc tu ne peux pas le licencier car les règles protectrices s’appliquent.

Poséidon : Ha ! Et si je te dis que je ne le savais pas, tu peux me laisser le licencier.

Thémis : *soupirant* Poséidon, si jamais tu l’avais ignoré, ce que je sais être faux, tu n’aurais pas pu le licencier pour autant car toute décision de ce type prise en méconnaissance de cause est considérée comme nulle et non avenue. De même que ton ignorance des lois protectrices de Xanthos ne t’empêche pas de les appliquer.

Poséidon : C’est nul ! Quel intérêt d’être un Dieu ? Bon Xanthos… je te garde mais va falloir me refaire ça dès que tu sors de ton arrêt de travail : pas question que j’ai un temple de travers. Thémis, tu m’en garderas une petite part ?

Thémis : Pas question ! Tu n’es pas un scribe greffier et tu n’es même pas accroupi. Bon, je vais demander quelques olives à Athéna pour le gâteau. Soyez sages les enfants !

 

 

Xanthos retourne sur le chantier.

Xanthos réintègre son poste à la fin de son arrêt de travail. Il doit alors recommencer le jeu. Cette fois, s’il échoue, il a perdu (Game Over)

 

 

 

Deuxième mission

 

Xanthos déroule le parchemin qui contient ses tâches de manière à voir la seconde, la première est barrée, signe qu’elle a été accomplie.

« Tu dois sculpter ma magnificence dans une statue colossale qui sera placée au centre de mon temple. »

 

 

 

 

On voit la statue partiellement achevée : un peu dessinée avec encore une partie en bloc. On peut voir quelques failles.

Un bloc de marbre brut avec quelques failles est proposé au joueur. Comme l’indique le texte d’explication, il doit cliquer plusieurs fois sur la faille pour activer un coup de marteau sur le curseur de la souris changée en burin pour le jeu. Plusieurs coups sont nécessaires pour dégager un dessin du bloc. Petit à petit, d’autres failles vont apparaître et la sculpture de Poséidon va être dégagée jusqu’à être achevée. Attention, si le joueur clique à un autre endroit que la faille ou s’il clique trop vite (ce qui a pour conséquence de taper trop fort la pierre), la statue est endommagée.

 

Si Xanthos réussit sa mission

 

Poséidon regarde la statue le représentant et rentre dans une colère noire.

Vexé de se voir tel qu’il est en réalité, Poséidon déclare que la statue ne le représente pas du tout : il n’est pas si « enveloppé ». Xanthos cherche à nuire à son image. Il veut le licencier pour faute lourde.

 

 

 

 

Thémis intervient pour annoncer une information juridique.

Thémis : Tu sais Pos’, tu permets que je t’appelle Pos’ ? Non ? Tant pis. Donc je disais, tu sais Pos’, la faute lourde est difficile à prouver. Il faut caractériser l’existence d’une faute, ce qui n’est pas évident en l’état…

Poséidon : MAIS IL A SCULPTE DES BOURRELETS SOUS MA TUNIQUE !

Thémis : Ouh là ! Doucement, on se calme. Et puis même si tu arrives à prouver que Xanthos a commis une faute lourde en… hmm disons… oubliant de te montrer « athlétique », il faut en plus que tu prouves que Xanthos a voulu te nuire délibérément.

Poséidon : Mais, Mais, c’est évident !!

Thémis : Ca ne l’est que pour toi Pos’. La faute grave est une faute d’exceptionnelle gravité révélant l’intention de nuire à l’employeur. Ici, rien ne le prouve. Laisse ce pauvre Xanthos tranquille et retourne faire l’inventaire des poissons de mer, j’ai vu traîner un requin dans le golfe de Corinthe…

 

 

Xanthos réintègre le chantier.

Poséidon décide de ne pas poursuivre dans cette voie et Xanthos réintègre le chantier.

 

 

 

 

Si Xanthos échoue

 

On voit Xanthos accablé face à la statue du dieu qu’il tente en vain de reproduire.

Il est difficile de reproduire l’image d’un dieu et Xanthos échoue. Poséidon, très mécontent de se voir « défiguré » par un simple mortel, décide d’invoquer la mésentente pour se débarrasser de cet homme qui se dit sculpteur.

 

 

 

 

Thémis intervient.

Poséidon : Oh, il m’énerve ! Je veux plus le voir ! Allez zou dehors !

Thémis : Mais ça va pas de hurler comme ça ? On t’entend jusqu’à Delphes ! En plus tu me réveilles. Bon, qu’est-ce qui ne va pas encore ?

Poséidon : T’as vu l’heure ? Il est midi moins deca ! Je suis en train d’exprimer mon extrême mécontentement à Xanthos et je le congédie.

Thémis : Mais pourquoi ?

Poséidon : Veux plus le voir ! M’insupporte ! Cet humain est tellement … humain, il ne sait rien faire comme il faut.

Thémis : Oh mais c’est pas vrai ça ! Ça n’est pas du tout un motif de licenciement. La mésentente doit reposer sur des éléments objectifs imputables au salarié et ayant un réel impact sur le bon fonctionnement général de l’entreprise ou du service. Ce qui n’est pas le cas ici puisque tu es le seul concerné. C’est pourquoi la mésentente seule n’est pas un motif suffisant pour un licenciement.

Poséidon : Mais enfin, la mésentente entre nous fait capoter toute la réalisation de mon temple !

Thémis : Le comportement de Xanthos n’est pas à remettre en cause : il n’a pas causé une mésentente générale avec toute autre personne travaillant sur le chantier. Et puis tu n’as aucune preuve matérielle qui puisse être précisée et discutée devant les juges du fond en tant que grief de la mésentente, comme un objet appartenant au temple qui aurait été cassé dans un mouvement de colère ou autre…

 

 

Xanthos réintègre le chantier.

Une fois encore, Poséidon doit battre en retraire et laisser Xanthos réintégrer le chantier. Il lui impose toutefois de recommencer la statue. Si cette fois-ci il échoue, il a perdu. (Game Over)

 

 

 

 

Troisième mission

 

Xanthos déroule le parchemin qui contient ses tâches de manière à voir la dernière, la première et la seconde sont barrées, signe qu’elles ont été accomplies.

« Je veux que cette sculpture soit peinte afin de la rendre quasiment vivante. Les autres Dieux doivent être jaloux de cette statue. »

  

 

 

 

Un portrait de Poséidon sert de modèle sur un côté de l’écran ; de l’autre, la statue réalisée par le joueur est présente. Des amphores de peinture se tiennent sur le côté.

Le joueur doit peindre la statue à l’image du portrait. Attention, s’il se trompe et qu’il tente de repasser avec la bonne couleur, cela forme une nouvelle couleur.

 

 

 

Xanthos réussit sa mission

 

Poséidon, toujours sur le dos de Xanthos, lui mène la vie dure.

Xanthos s’est acquitté de sa tâche et doit attendre le verdict de Poséidon. Poséidon arrive et voit la peinture. Il s’apprête une nouvelle fois à le licencier mais se ravise et tente de le faire démissionner en étant odieux avec lui.

 

 

 

 

Xanthos va chercher Thémis pour lui annoncer sa décision.

Xanthos contre-attaque et va chercher Thémis pour accuser Poséidon de harcèlement moral. Thémis ayant suivi les différentes affaires et aux vues de la description du comportement du Dieu à son égard le déclare coupable. Il doit s’acquitter d’un dédommagement financier et Xanthos est libre d’aller travailler ailleurs.

 

 

 

 

On voit la feuille de score du joueur et sa place dans le classement.

Le montant de l’indemnisation (le score) dépend du temps mis pour remplir les différentes missions.

 

 

 

 

 Xanthos échoue

 

On voit Xanthos en train de boire sur le chantier.

Fatigué de cette lutte incessante avec le dieu au caractère ô combien versatile, Xanthos se met à boire. Il boit jusque sur le chantier et est constamment en état d’ébriété. Poséidon le licencie alors pour faute.

 

 

 

 

Thémis intervient mais cette fois-ci en faveur de Poséidon.

Thémis : Ohlala, Xanthos mais qu’as-tu fait ? Tu sais bien que je t’aurais toujours défendu s’il y avait encore eu des problèmes. Pourquoi t’es-tu mis à boire comme ça ?

Xanthos : Je n’en pouvais plus, c’est la seule chose qui me fait tenir. Je suis désolé.

Thémis : Je ne peux pas te sauver cette fois. L’état d’ébriété et l’intempérance d’un employé sont une raison de licenciement tout à fait valable. En plus, les juges tiennent compte des circonstances propres à chaque salarié et sont plus sévères à l’égard des salariés exerçant des fonctions pour lesquelles l’état d’ébriété constitue un danger, ce qui est particulièrement le cas dans le bâtiment. Et puis ce n’est pas comme si c’était la première fois que l’on te fait des remarques sur ce problème. Tu as déjà eu un avertissement il y a deux décades.

Xanthos : Je sais Thémis, je pensais réussir à me reprendre…

Thémis : Tu sais, c’est exactement le genre d’antécédent que les juges recherchent pour prendre leur décision. Cette fois-ci, tu ne couperas pas à ton licenciement.

 

 

Xanthos doit partir.

Game Over

 

 

 

 

© Les textes et l’ensemble des éléments graphiques de cette page appartiennent à 3Dduo. Le jeu a été développé pour les Editions Législatives. Tous droits réservés. 

Voir l’article suivant : Olympe, Walkthrough (4/5) : Conception du jeu.

Le jeu des Editions Législatives est derrière ce clic.

Voir les autres articles de la catégorie B2B : du serious game à l’advergame.

 

A partager :
  • Twitter
  • Print

Alors, qu'est-ce que vous en avez pensé ?


  • + 7 = onze