Ewillane

Jouez la carte de l'imagination !

Grande pompe funèbre

0

Dans la critique, tout est question d’éloge et de blâme. Pour bien écrire sur un sujet, il faut aussi savoir en prendre le contre-pied. C’est donc face à un phénomène de société très souvent encensé que j’ai décidé de me positionner contre, quel que soit mon avis personnel sur la question, afin d’avoir un texte court vif et incisif, qui apporte un nouveau point de vue sur la question.

 

La sortie d’un nouveau film de Dany Boon en DVD, Rien à déclarer, relance le débat de Bienvenue chez les Ch’ti à cause duquel nous n’aurions pas pu avoir ce nouvel opus pro-nordique en salle. Souvenez-vous…

 

A quel moment exactement, le cinéma français est-il passé d’un réalisateur comme Truffaut et d’un dialoguiste comme Audiard à Dany Boon ? Depuis quand l’expression «comédie culte» est-elle appliquée à Bienvenue chez les Ch’ti plutôt qu’à la Grande Vadrouille ? La mort du cinéma français est en marche mais on cautionne en se cachant derrière l’étiquette « phénomène de  société ». N’est-ce pas cette même société qui, il y a dix ans déjà, poussait le comique lourdaud de bas-étage à crier d’insupportables « okayyyy » à répétition aujourd’hui remplacés par un galimatias de ch’timi aussi inélégant qu’incompréhensible ? Souvenirs, souvenirs…

Alors que l’on pensait enfin pouvoir en sortir un peu, la sortie du DVD relance encore la ch’timania et la célèbre en grande pompe pour notre plus grande joie. Et c’est parti pour l’invasion des talk show par un Dany Boon heureux du succès commercial de cette pâle copie de ses spectacles, flanqué de toute son équipe. Merci, on a déjà donné il y a six mois ! Mais comme ce n’est pas suffisant, les produits dérivés du film star font leur apparition. Tapis rouge pour le créateur de la très représentative boite à « hein » sur le modèle de la non moins glorieuse boite à « meuh ». A l’abattoir les ringards ! Pitié !

Dire que les Américains, appâtés par l’argent potentiel ont lancé la machine à remake. Au royaume de Mickey, les grandes oreilles sont reines. Fort heureusement, Will Smith arbore le même pavillon que Dany Boon en la matière. Prions pour ne pas avoir à subir la promo de celui-là. Et tant qu’à prier, pensons à inclure un mot pour ne pas voir débarquer dans un avenir proche un Bienvenue chez les Ch’ti 2 ou un Retour de la vengeance du Ch’ti 3 que les succès commerciaux ont tendance à faire fleurir. Ch’timania, tu nous pompes !

Bienvenue chez les Ch’tis

Texte écrit fin 2009

 

A partager :
  • Twitter
  • Print

Alors, qu'est-ce que vous en avez pensé ?


  • − un = 5