Ewillane

Jouez la carte de l'imagination !

Heavens Corp.

J’ai eu l’occasion de travailler pour un institut suisse spécialisé dans la formation à l’utilisation des nouvelles technologies et à la gestion d’entreprise. Son besoin : toucher une nouvelle cible, les jeunes. Il s’agit donc d’un advergame puisqu’il s’agit de susciter chez la cible le besoin de souscrire aux formations que propose le client. J’ai conçu un concept humoristique et décalé, qui permet une forte rejouabilité puisqu’il demande une connexion quotidienne avec un temps de jeu à chaque session assez court. Le but recherché à travers cette récurence est, d’une part, de créer un buzz autour du jeu et, par la même, du produit mais aussi de mimer la réalité de la gestion d’une entreprise via la récurrence du besoin de se pencher sur son jeu.

 

La réponse à un besoin

Dans le jeu, l’utilisateur se retrouvera confronté à un scénario de gestion d’entreprise. Le Paradis a récemment connu un gros passage à vide et n’a plus assez d’argent pour fonctionner correctement. Il lui faut changer pour rester compétitif face à l’Enfer qui a de plus en plus de visiteurs. Dieu décide de se reconvertir et de louer l’espace divin aux jeunes dieux qui voudraient se lancer dans la création de leur propre paradis, moyennant un loyer bien sûr. L’argent coule à flots et l’ancien propriétaire regarde la jeunesse se faire concurrence pour gagner les âmes vertueuses errantes. Les nouveaux paradis sont une image humoristique des entreprises et connaissent les mêmes problématiques que les PME : les clients, les concurrents, les fournisseurs, la rentabilité…

 

Concept détaillé

L’internaute peut jouer pour la première fois à Heavens Corp. sans être obligé de s’inscrire, toutefois, s’il veut sauvegarder son avancée dans le jeu et afficher son score, il doit s’inscrire et fournir une adresse email et quelques informations qui permettront d’enrichir la base de données du client.

Pour renforcer l’accès au jeu, un système de parrainage sera mis en place permettant au joueur de gagner une récompense pour chaque filleul inscrit sur le jeu.

 

A- Le but du jeu

Le joueur doit faire évoluer son petit bout de paradis au maximum des améliorations possibles et être compétitif face à la concurrence. Il doit attirer les âmes clientes et les conserver grâce à une bonne gestion de son affaire. Il doit faire attention à la gestion de son entreprise puisque, si les dépenses sont trop importantes et les rentrées d’argent trop faibles, il risque un dépôt de bilan. Le joueur devra aussi faire attention aux « attaques » des autres joueurs qui essaieront de lui voler ses clients. Une utilisation régulière est donc souhaitée.

 

B- L’univers

Flamme-âme

L’action se déroule au Paradis, qui est devenu un parc d’attractions, afin d’amuser les âmes vertueuses. Il y a 3 sections : la production, où l’on commande ses ressources premières qui servent à l’élaboration du sermon, sorte de ticket d’entrée fabriqué par le parc lui même. L’âme qui achète un sermon devient cliente et peut accéder aux attractions et faire gagner de l’argent au joueur ;  la seconde section comporte les attractions, depuis les manèges jusqu’aux stands de base du parc ; le pôle administration permet de faire évoluer le parc, on y achète les nouvelles attractions et les nouvelles technologies qui aideront à la gestion du parc. On peut également y former ses cadres, les Archanges.

 

 Les Bâtiments

Sur l’écran, une carte du parc montre un certain nombre d’emplacements vides dans lesquels le joueur construira les bâtiments nécessaires au fonctionnement de celui-ci. Il commence avec une somme de départ à rembourser progressivement. Le joueur est guidé par des bulles d’aide lors de la première prise en main du jeu.

  • La section production

— Le bâtiment des matières premières est un entrepôt qui permet au joueur de stocker les encres à enluminures, les parchemins et la cire à cachets, éléments nécessaires à la production des sermons pour entrer dans le paradis. Il faut l’approvisionner régulièrement afin de ne pas être à court de tickets d’entrée. Dans ce bâtiment, le joueur pourra voir la liste des différents fournisseurs du jour et les prix qu’ils proposent, prix qui variera d’un jour à l’autre. Les fournisseurs peuvent également être en rupture de stock. C’est au joueur de gérer au mieux l’achat de ses matières premières.

— La fabrique de sermons permet d’imprimer les billets d’entrée du parc et nécessite un nombre suffisant de matière première pour fonctionner. C’est au joueur de l’actionner, sachant que le temps de production est à prendre en compte.

On peut allouer un nombre d’anges, limité par son niveau, à la production. Les anges sont des âmes satisfaites du parc, modifiées en ange par le joueur. Le nombre de changements d’âme en ange est restreint par jour. Par ailleurs, une âme devenue un ange n’est plus à proprement cliente du parc et par conséquent ne dépense plus dans les attractions.

 

  • Les attractions

Voici une liste non exhaustive d’attractions :

— Le train vivant – difficile de faire peur à un mort avec un train fantôme ;

— Le Splash nuage – circuit de wagonnets à la manière d’un grand 8 qui passe à travers les nuages pour tremper le visiteur ;

— Manège enchanté – un divertissement pour petits et grands ;

— Des stands de restauration qui vendent des Pommes d’Eve et des Barbes-à-Dieu…

 

  • Le pôle administratif

— La maison des Archanges : Depuis cet endroit, le joueur peut décider de faire suivre des formations de 4 types différents (ce qui est, rappelons-le, le fond de commerce du client). S’il décide de spécialiser ses cadres dans une branche particulière, il pourra débloquer les derniers niveaux de formation possibles de la branche choisie ; s’il préfère donner des bases généralistes, l’Archange aura des connaissances en tout mais ne pourra débloquer les derniers niveaux.

C’est aussi depuis ce poste que le joueur peut voir l’état de ses finances, qu’il peut tenter de lancer un coup de pub pour attirer des visiteurs et qu’il peut payer ses prêts et loyers.

Le bureau technologique : On y achète du nouveau matériel pour moderniser et faciliter l’administration mais également de nouvelles attractions que l’on placera sur les zones libres du terrain. Selon le niveau des attractions et des technologies acquises, un niveau général est donné au parc.

Il existe un bâtiment spécial au sein de Heavens Corp., c’est le portail d’entrée. Lorsqu’une âme décide de rejoindre le joueur, elle passe par le portail. Il s’agit d’une arche dont le bandeau principal est sculpté au nom de la société. Lorsqu’une opération de communication est en cours, elle change d’apparence. Le parc est entouré de barrières qui peuvent également changer selon le niveau global.

La production de sermons et la récolte d’argent dû aux âmes fonctionnent grâce à un système de gain par heure.

 

Le Personnage Joué

Le joueur incarne le patron de Heavens Corp. soit une sorte de dieu. Ce dernier dirige son entreprise du haut et n’apparaît pas dans le parc. Pourtant, l’internaute pourra choisir son avatar en debut de partie. Celui-ci apparaîtra en haut de la fenêtre d’interface et dans l’affiche du tableau des scores. Cette personnalisation vise à rendre le rôle de chef d’entreprise plus humain et à impliquer le joueur dans sa société virtuelle.

 

L’Interface

Sur la partie gauche de l’écran, on peut voir son parc d’attraction avec les attractions, les âmes qui se promènent… La partie droite de l’écran correspond aux menus du jeu. Par défaut, on trouve l’avatar du joueur, le total des ressources, de l’argent et des âmes, le niveau général de l’entreprise, les points totaux du joueur et l’accès à l’aide.

Lorsque le joueur clique sur un bâtiment, un nouveau menu s’ouvre à la place du menu par défaut. Il indique toutes les informations utiles au joueur sur ledit bâtiment. Le bâtiment des matières premières indiquera les fournisseurs disponibles, le prix des marchandises… La fabrique à sermons indiquera le taux de production par heure, le coût de son amélioration et le nombre d’anges alloués à son fonctionnement. Les attractions permettront de voir le coût de l’amélioration, le nombre de visiteurs par jour en moyenne et le nombre d’argent récolté par heure. Enfin, dans les bâtiments d’administration, le joueur pourra donner ses ordres de gestion et développer son parc.

 

L’Importance des formations

On n’oublie pas que le but de cet advergame n’est pas uniquement de faire connaitre l’institution et ses formations mais également de pousser les joueurs à suivre les programmes de l’institut. Les formations sur les Archanges ont donc un impact crucial sur le développement du parc.

Par exemple, faire suivre une formation sur les outils financiers à un Archange permettra une baisse du coût des améliorations et des technologies. Suivre des modules de formations en outils de communication permettra d’augmenter le nombre d’âmes attirées par les campagnes de pub, etc.

 

C- Graphisme

Le graphisme doit attirer un public jeune, raison pour laquelle nous avons préféré porter l’accent sur une palette colorée avec un trait qui rappelle l’univers des cartoons, afin de conserver le côté décalé du jeu. Les bâtiments auront une couleur différente en fonction de leur niveau mais garderont leurs formes. Du côté de l’avatar du joueur, il pourra choisir entre 6 différents portraits dont il pourra faire varier la coiffure, les accessoires, la barbe ou le maquillage selon le sexe.

Interface et vue du parc Heavens Corp.

 

D- Le gameplay

Le jeu se joue entièrement à la souris et les interactions se font grâce aux clics. Rappelons du reste, qu’une partie de la cible n’est pas à l’aise avec la technologie, raison pour laquelle elle aura besoin des formations données par l’institut.

 

© Le concept et l’ensemble des éléments graphiques de cette page appartiennent à 3Dduo. Le jeu proposé n’a pas été développé, il reste à l’état de concept. 

 Voir les autres articles de la catégorie B2B : du serious game à l’advergame.

 

A partager :
  • Twitter
  • Print

Alors, qu'est-ce que vous en avez pensé ?


  • × huit = 64